Trouver un chirurgien pour une augmentation mammaire



Les temps ont bien changé grâce à l’évolution des idées mais aussi des progrès scientifiques. Chez la femme par exemple, tout est devenu possible du jour au lendemain. Elles peuvent enfin exercer les métiers qui leur plaisent mais surtout elles disposent pleinement de leurs corps. Ainsi, si une femme juge qu’elle a une trop petite poitrine, rien ne l’empêche à faire appel au talent d’un chirurgien esthétique spécialisé dans l’augmentation mammaire. Ce type d’opération est d’ailleurs très courant aujourd’hui. A la télé ou dans les magazines, les stars affichent de gros seins affirmant une féminité assumée. Et cela fait certainement pencher la balance. Toutefois, le choix du chirurgien et de la clinique pour la réalisation d’une augmentation mammaire ne doit pas se faire au hasard. Au contraire, c’est le point le plus important lorsqu’on décide de faire une chirurgie esthétique.

Rappel sur l’augmentation mammaire

Le manque de volume au niveau des seins est appelé hypoplasie. Les raisons qui peuvent l’entraîner sont nombreuses : une perte importante de poids, une grossesse, un développement insuffisant de la glande mammaire d’origine hormonale ou congénitale, et bien d’autres encore. Quoi qu’il en soit, l’hypoplasie reste une source de complexe pour la femme qui trouve que le volume de ses seins ne s’harmonise pas avec sa silhouette. C’est donc ainsi que naquit l’opération d’augmentation mammaire dans les années 50. Le principe est plus ou moins simple ; il consiste à insérer des prothèses mammaires dans la poitrine de la personne afin d’en  modifier le volume et la forme. Au fil des années, les chercheurs n’ont cessé de retravailler les techniques pour améliorer les résultats mais aussi la sécurité de la patiente. Et aujourd’hui, plus de cinquante ans après, les chirurgiens sont en mesure de modifier l’aspect des seins des femmes en toute sécurité.

Cependant, même s’il s’agit d’une opération maîtrisée, sa réalisation nécessite un savoir-faire et beaucoup de maîtrises. D’où l’importance du choix du spécialiste qui va procéder à l’opération.

Les conseils d’un bon chirurgien

Avant le jour de l’opération, une consultation chez le chirurgien est impérative. Le spécialiste doit en effet procéder à un examen approfondi de son patient en vérifiant notamment le poids, la taille, une éventuelle grossesse, la morphologie mammaire, le type et l’état de la peau, le bilan sanguin, la graisse et bien d’autres points encore. C’est après analyse de toutes ces données qu’il peut proposer le type d’implant (en gel de silicone, de forme arrondie ou en forme de goutte, etc.) qui conviendrait à son patient. Mais outre l’examen, un chirurgien spécialiste de l’augmentation mammaire prescrit aussi quelques recommandations essentielles avant une opération. Parmi les indications, il faut arrêter le tabac du mois durant le mois où l’opération aura lieu. Mais ce n’est pas tout, le patient ne doit ni manger ni boire pendant les 6 heures précédant l’intervention, les pilules contraceptives et les aspirines sont aussi à arrêter pendant quelques jours avant l’opération, une échographie mammaire est à prévoir,  une visite chez l’anesthésiste est obligatoire 2 jours avant le jour-J, etc.

Toutes ces recommandations et précautions sont obtenues lors de l’entretien avec le chirurgien chargé de l’opération. Il est donc possible de vérifier les compétences d’un chirurgien en augmentation mammaire en écoutant attentivement ses conseils.

Le déroulement d’une intervention

Une chirurgie mammaire passe par plusieurs étapes comme toutes les opérations chirurgicales. Premièrement, comme on vient de le dire précédemment, il y a la première consultation obligatoire avec le chirurgien. Les types de prothèses à utiliser sont définis à ce moment-là mais aussi quelques indications et examens préopératoires sont ordonnés par le médecin. Ensuite, une fois que tout est prêt, il faut procéder à l’opération en augmentation mammaire à la clinique. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et le plus souvent dans la journée. En général, l’ensemble des procédures d’insertion des implants mammaires dure environ une heure. Puis, au bout d’un ou deux jours de surveillance, la patiente peut enfin rentrer chez elle après le pansement compressif. Mais avant de partir, le chirurgien lui prescrit des antalgiques, lui notifie la date prévue pour le suivi postopératoire et lui demande de ne porter que des soutiens-gorge sans armature pendant des semaines.

En ce qui concerne la manière dont les implants mammaires sont insérés dans la poitrine, le chirurgien am dispose de trois possibilités : par la voie axillaire, appréciée par les patientes puisqu’il n’y a pas de cicatrices sur les seins ; par la voie sous-mammaire, recommandée en cas de ptôse ou des seins qui ont déjà un certain volume ; et par la voie hémi-aréolaire inférieure pour dissimuler la cicatrice grâce à la couleur de l’aréole.

Trouver son chirurgien

La chirurgie esthétique et spécialement la chirurgie en augmentation mammaire représente un marché fructueux en ce moment. Ce qui fait qu’on peut facilement trouver des chirurgiens en prothèses mammaires. Pourtant, assurer une telle opération n’est pas dans les cordes de tous les médecins. Cela requiert beaucoup de maîtrise et d’expériences. De plus, l’intervention doit se dérouler dans un cadre (hôpital ou clinique) qui respecte les normes de sécurité et de propreté. Il convient donc de bien choisir son chirurgien. Pour cela, il est important de prendre en compte l’expérience, la réputation, la clinique ou l’endroit où ce dernier exerce sa fonction et bien d’autres points encore. Ce qu’il faut avant tout éviter, c’est le bouche-à-oreille ou les recommandations d’un proche. Cette décision doit en effet être murement réfléchie. De toute manière, il est possible de se renseigner auprès du conseil de l’ordre des médecins de son département ou de son médecin habituel sur les qualifications d’un chirurgien en augmentation mammaire brabant wallon.

Et enfin, concernant le coût d’une augmentation mammaire, cela varie d’un établissement à un autre. Mais en général, il vaut mieux préparer quelques milliers d’euros pour une simple opération. Il faut aussi souligner qu’il n’y a pas de remboursement prévu par la Sécurité Sociale pour une telle intervention. Par contre, une prise en charge peut être accordée dans le cas d’une chirurgie réparatrice et d’autres cas assez rares. Le mieux est de s’informer directement auprès de son chirurgien et de lui demander un devis.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !