Que faut-il savoir sur la chirurgie des paupières avant de décider de rajeunir son regard ?

La chirurgie esthétique et la promesse du mieux vieillir, n’est plus un sujet tabou en France, et ce d’autant plus que la médecine esthétique peut constituer une alternative non invasive qui peut constituer une première approche de la correction de ce qui est perçu par le patient ou la patiente comme une imperfection avant selon la zone à traiter de passer à un acte chirurgical.

Avec plus de 740 000 actes confondus en 2019 en France, dont 321 000 pour la chirurgie esthétique, femmes et hommes n’ont plus les mêmes appréhensions à envisager de vieillir en beauté selon les zones de leur visage qu’ils souhaitent corriger.

Parmi les 5 opérations de chirurgie esthétique les plus pratiquées en France, la blépharoplastie arrive en 3e position après l’augmentation mammaire, la liposuccion et avant l’abdominoplastie et la réduction mammaire.

Qu’est-ce que la C ?

La blépharoplastie est une intervention chirurgicale qui vise à corriger des disgrâces au niveau des paupières supérieures et/ou inférieures. Cela peut concerner l’excès de peau, les poches de graisse, les rides et les cernes sous les yeux. Cette procédure peut non seulement rajeunir l’apparence, mais aussi améliorer la vision en retirant l’excès de peau qui peut obstruer le champ de vision.

En 2019, 37 870 blépharoplasties ont été réalisées en France. Le coût estimé Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens varie entre de 2 000 à 5 000 euros.

Les différentes approches de la blépharoplastie

Il existe deux types principaux de blépharoplastie :

  • La blépharoplastie supérieure consiste en une incision le long du pli naturel de la paupière supérieure pour retirer l’excès de peau et de graisse. Cette technique est efficace pour traiter les paupières tombantes et les rides.
  • La blépharoplastie inférieure implique généralement une incision juste en dessous des cils inférieurs pour corriger les poches de graisse et les cernes. Il existe également des techniques moins invasives pour la blépharoplastie, telles que la blépharoplastie au laser, qui utilise un faisceau laser pour resserrer la peau et réduire les signes de vieillissement.

Pour les personnes qui recherchent un rajeunissement plus complet du visage et du cou sans recourir à la chirurgie, un lifting cervico-facial non chirurgical peut être envisagé. Il s’agit d’une procédure qui allie souvent plusieurs techniques, telles que le botox, les charges dermiques, la radiofréquence, et parfois même des traitements au laser, pour tonifier et raffermir la peau.

Pour un avis éclairé les experts de la clinique Alphand, l’une des premières cliniques esthétiques qui a vu le jour en France et qui vient de se doter de structures et d’appareils au fait des dernières technologies, sont toujours de bon conseil.

Des solutions pour les disgrâces qui peuvent être traitées sans chirurgie

Pour les personnes dont la zone de la paupière à corriger ne nécessite pas de chirurgie mais seulement de la médecine esthétique, le protocole « contour de l’œil » des laboratoires Mesoestetic qui cible la zone péri-oculaire est une première approche possible pour réduire les cernes creux et les cernes colorés. Il s’effectue en 4 séances en cabinet médical à 15 jours d’intervalle chacune. Dans un premier temps, un peeling traite la qualité de la peau et il est possible dans la même séance de traiter les cernes avec des micro-injections de mésothérapie qui réactivent la microcirculation du sang pendant les 3 premières séances. Lors de la dernière, pour un résultat optimal, une injection d’acide hyaluronique peut être réalisée.

Des corrections au laser peuvent être effectuées par un dermatologue choisi avec soin pour ses compétences sur le site « Laser et peau » de la Société française des lasers en dermatologie (SFLD).

Au titre des solutions non invasives qui peuvent aider à retrouver un regard rajeuni et rafraîchi se comptent également les injections soit de botox pour atténuer les rides autour des yeux, en particulier les pattes d’oie, soit d’acide hyaluronique, pour restaurer le volume perdu sous les yeux et ainsi réduire l’apparence des cernes et des creux. Selon la qualité des produits injectés par le médecin esthétique, les résultats obtenus peuvent durer de six mois à un an.

Quelle que soit l’option choisie, il est indispensable d’avoir recours à un médecin ou chirurgien esthétique professionnel référencé pour un résultat le plus proche possible de ses objectifs.

Anne Vaneson-Bigorgne et Inês Fernandes

Plan du site