Les bienfaits du yoga prénatal



Pendant la grossesse, le corps subit de nombreux changements qui peuvent générer beaucoup de stress. Pour prévenir cette condition, un outil utile pour les futures mères est le yoga prénatal, une discipline qui permet de garder le corps et l’esprit en bonne santé pendant la période de gestation. Le yoga prénatal se concentre sur les postures qui peuvent être adoptées par les femmes enceintes pour augmenter leur force et leur souplesse, ce qui est également bénéfique pour l’enfant à naître. Il aide à respirer correctement et enseigne comment se détendre pour un accouchement plus facile et moins douloureux. Certaines études affirment que le yoga est idéal pour les femmes enceintes.   

Que peut on savoir sur e yoga ? 

Le yoga est l’une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne dont le but est la libération ou “moksha”. C’est une discipline ou pratique commune à plusieurs époques et courants, visant, par la méditation, l’ascèse et les exercices corporels, à réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel. Elles quatre voies majeures du yoga sont exposées dans des textes tels que la Bhagavad-Gita. C’est entre le IIe siècle av. J.-C. et le Ve siècle qu’est codifiée la philosophie du yoga. Le terme yoga est communément utilisé aujourd’hui, surtout en Occident, pour désigner le “hatha yoga”. L’ONU a décrète le 21 juin « Journée internationale du yoga », sous l’impulsion du Premier ministre indien nationaliste Narendra Modi. Ces pratiques font l’objet de diverses critiques, portant principalement sur leur exploitation commerciale dans le monde occidental et le risque de dévoiement sectaire.

Les bienfaits du yoga prénatal

Comme le yoga est souvent présenté comme un excellent exercice pour les enfants, comme exercice physique ou respiratoire, pour accentuer l’attention mentale ou diminuer le stress, de nombreuses écoles ont considéré l’inclure dans leurs programmes d’éducation physique. Des parents d’élèves ont intenté une action, critiquant le fait que cette pratique est intrinsèquement religieuse et ne devrait pas faire partie des programmes d’éducation financés par l’État.  Aujourd’hui quand on parle de yoga, on parle surtout de la pratique des postures ou “asanas” et du pranayama, c’est à dire les postures qui visent à assouplir et renforcer le corps et les exercices de respiration qui régulent le flux d’énergie vitale. Le yoga apporte un grand nombre de bienfaits physiques notamment l’assouplissement des muscles. Certaines postures aident au renforcement musculaire en douceur, d’autres font plutôt travailler l’équilibre. Avec une pratique régulière on peut corriger des erreurs de posture développées tout au long de notre vie ce qui atténue grandement les problèmes de dos chroniques. Une étude a montré que la pratique du yoga améliore l’équilibre chez les femmes de plus de 65 ans. Il participe à la réduction du stress. Pendant la séance, l’attention est entièrement dirigée sur le corps et la respiration. On est dans “l’ici et maintenant”, ce qui est une forme de méditation.Une étude a montré que le yoga est efficace pour soulager l’anxiété. Sur le tapis on est invité à prendre le temps d’écouter le corps, l’attention est constamment ramenée vers le souffle, on développe sa capacité de concentration. Par exemple dans les exercices d’équilibre toute notre attention est requise pour maintenir la posture Les avantages du yoga prénatal pour les futures mères sont innombrables. En général, ils sont au nombre de cinq. Ce sont le Malasana, le Triangle, le Uttanasana, le Upavistha Konasana et le Yoga prénatal et recommandations. Après avoir exposé les bienfaits du yoga prénatal, il est temps de présenter quelques exercices. 

Malasana

Pour faire cet exercice, la future mère doit s’asseoir sur une chaise avec les jambes tendues vers l’avant. Immédiatement après, elle doit plier les genoux et poser ses pieds sur le sol près de la chaise, à une ouverture légèrement plus large que la largeur de ses hanches. Ensuite, vous devrez décharger le poids sur vos pieds et retirer la chaise pour rester accroupi, les jambes ouvertes. Tout droit et les mains entre les genoux, vous devrez exercer une légère pression avec vos coudes sur la face interne des cuisses. Si cette position est difficile, on suggère d’utiliser un support.

Triangle

Commencez à vous tenir debout avec les pieds plus écartés de la largeur des épaules. Ensuite, avancez avec la jambe gauche et pliez le genou. Le poids du corps doit être légèrement déchargé vers l’avant. Dans cette position, vous devez inspirer et, immédiatement après, expirer en levant votre bras droit par-dessus votre épaule. Ensuite, vous devez tourner la tête en regardant vers le haut ; vous pouvez placer votre bras gauche sur votre cuisse comme support. Enfin, la respiration complète est obtenue en abaissant le bras droit et en étirant la jambe gauche. Revenez à la position initiale et répétez le mouvement en effectuant 5 respirations complètes. Alternez vos pieds et répétez la séquence de l’autre côté pour compléter l’exercice.

Uttanasana

Comme dans l’exercice précédent, pour réaliser l’Uttanasana, on commence par les pieds plus écartés de la largeur des hanches, les genoux légèrement fléchis et le torse ferme. Ensuite, vous devez vous pencher en avant et laisser votre tête tomber sur le sol alors que vos genoux restent tendus. Tenez vos coudes avec les mains l’une en face de l’autre, car cela vous aidera à étirer votre colonne vertébrale. Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas toucher le sol.

Upavistha Konasana

Asseyez-vous avec les jambes tendues en ligne droite devant vous. Écartez les jambes sur le côté, sans trop vous fatiguer. En gardant le dos droit, pliez votre poitrine et placez vos avant-bras sur le sol devant vous. Cette position est particulièrement adaptée pour repasser vos hanches et les ouvrir.

Parivrtta Sanchalanasana

Le dernier exercice de yoga prénatal commence avec les membres inférieurs et supérieurs reposant sur le sol. Le pied gauche doit être posé sur le sol, en pliant la jambe à 90 degrés de manière à ce que le mollet soit parallèle au sol. En utilisant vos mains comme support pour vous donner de la stabilité, vous devez vous plier et étirer votre pied droit derrière vous. De cette façon, le corps reposera principalement sur les mains et la jambe gauche, qui se trouve à l’avant. Pour conclure, vous devez déplacer votre poids sur votre main droite et étendre votre main gauche vers le toit, ce qui vous permettra de le suivre des yeux. Répétez l’exercice de l’autre côté.

Yoga prénatal et recommandations

N’oubliez pas que le yoga prénatal n’est pas indiqué pour les femmes présentant un risque de naissance prématurée. Dans ce cas, il est strictement nécessaire de consulter votre médecin avant de commencer les exercices. 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !