4 solutions pour soulager le syndrome des jambes sans repos



Après une journée bien remplie, rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil. Mais que se passe-t-il si, lorsque vous vous allongez, vos jambes commencent à picoter ? Ou bien vous avez des contractions musculaires involontaires ? Passer la nuit sans pouvoir dormir tranquillement peut être un symptôme du syndrome des jambes sans repos.

Le syndrome des jambes sans repos

Ce problème est plus fréquent chez les femmes. Ce syndrome est une maladie qui provoque des sensations étranges dans la jambe, généralement lorsque le patient s’allonge pour dormir. Il s’agit d’un trouble du système nerveux qui entraîne des modifications de la sensibilité et une agitation motrice involontaire des jambes (et qui peut également être ressentie dans les bras, dans les cas les plus graves). Certaines personnes confondent ce nom avec certains mouvements rythmiques répétitifs des jambes, qui apparaissent lorsque l’on est distrait ou tendu, mais ils n’ont rien à voir avec le syndrome.
Souvent, la cause est inconnue. Dans certains cas, le syndrome semble être transmis de manière familière. Dans d’autres cas, l’affection peut être liée à d’autres problèmes médicaux, comme l’anémie où le sang contient très peu de fer. D’autres conditions qui augmentent le risque de SII comprennent l’insuffisance rénale, le diabète et la grossesse.

Symptômes et conséquences

Les symptômes sont très inconfortables. Parmi elles, on trouve la sensation de démangeaison, de douleur, de picotement, de frissons, de points de suture et la nécessité de bouger les jambes. L’intensité peut varier, et comme elles sont plus fréquentes la nuit, elles empêchent la personne de dormir ou d’avoir un sommeil calme. La conséquence en est des nuits sans sommeil, qui font que la personne passe la journée fatiguée, endormie, indisposée et irritée. La cause est encore inconnue, mais certains experts pensent que le syndrome pourrait être lié à une absorption anormale du fer par le cerveau. Et le pire : il n’y a pas de remède, seulement des médicaments pour masquer les symptômes.

Les remèdes de grand-mères

Mais avant de chercher des remèdes forts, aux nombreux effets secondaires, que diriez-vous de parier sur des sorties à domicile ? Vous pouvez atténuer le problème grâce aux conseils énumérés ci-dessous. Ils contribueront probablement à atténuer les symptômes afin que vous puissiez retrouver votre sommeil réparateur. Mouillez-vous les jambes avec l’eau chaude de la douche avant de vous coucher. Frottez bien avec une cheville, séchez et sautez dans le lit. Faites un exercice de squat avant de vous coucher. Vous pouvez essayer 30 répétitions sur chaque jambe, en alternant de l’une à l’autre. En plus de soulager les symptômes, cette astuce rendra vos cuisses encore plus belles. Essayez les remèdes homéopathiques pour les jambes agitées. Bon marché et sans effets secondaires, ces petites pilules ne provoquent pas de dépendance et peuvent vous aider à soulager les symptômes. Mais consultez d’abord votre médecin. Passez des crèmes ou des pommades au menthol. Frottez une quantité généreuse de produit sur vos jambes avant de vous coucher. Le soulagement est immédiat et vous permettra de dormir tout de suite. Le seul inconvénient de cette méthode est que le menthol a une forte odeur, ce qui peut être gênant. Si les symptômes persistent, consultez un médecin. Il vous indiquera le traitement approprié pour votre cas. Et n’oubliez pas : la consommation de caféine, d’alcool et de cigarettes est absolument déconseillée, car elle peut accentuer le problème.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !