Quels sont les appareils spécialisés pour le maquillage permanent ?



Toutes les femmes ou presque ont déjà rêvé d’un maquillage qui ne s’efface pas. N’oublions pas que ce rêve est tout à fait réalisable. Avec la dermopigmentation, plus connu sous le nom de maquillage permanent, on évite les minutes de maquillage chaque matin (des heures pour certains). Avec l’évolution des techniques utilisées dans la dermopigmentation et de la technologie utilisée dans les appareils, le maquillage permanent ne donne plus un air trop artificiel à la personne qui en bénéficie, comme dans les années 80. Voici ce que vous devez savoir avant d’entamer une ou des séances de dermopigmentation.

Qu’est-ce que le maquillage permanent ?

Le maquillage permanent peut être défini comme un tatouage plus léger. En effet, il consiste à pigmenter la peau. Cette pigmentation devra être renouvelée tout les deux ou trois ans. On l’utilise souvent pour dessiner des sourcils lorsque ceux-ci sont tombés sous l’effet de la vieillesse. Aussi, avec l’âge, la bouche perd de la couleur et la pigmentation permet de le rendre plus foncée. Certains l’utilise pour redonner de l’éclat aux paupières supérieures. Vous l’aurez compris, il s’agit de relooking. Les clients obtiennent d’abord un aperçu de la pigmentation avec des dessins au crayon sur les parties qui vont être colorées. Puis on choisit la couleur à appliquer. Celle-ci doit être le plus proche possible de la couleur des cheveux. C’est seulement après un mois qu’on obtient la couleur définitive. Pour plus d’informations là-dessus, veuillez visiter www.fournisseur-maquillage-permanent.com. Il y a eu une grande évolution dans l’art du maquillage permanent. Ainsi, il ne s’agit plus d’avoir des lèvres très ourlées et d’avoir des traits de visage qui vous donne l’aire très artificielle. De nos jours, les effets du maquillage permanent ressemblent de plus en plus aux traits naturels du visage. Les pigments définitifs sont en voie d’extinction. On utilise désormais des textures plus légères.

Qu’est-ce qu’un dermographe ?

Le dermographe a ses origines dans le XIXème siècle. C’est un appareil constitué d’une barre avec un canon électrique auquel est attaché des aiguilles. Lorsque l’appareil est en marche, les pointes des aiguilles font le va-et-vient de haut en bas. C’est ce mouvement qui permet d’insérer l’ancre sur la couche supérieure de l’épiderme. Son principe de fonctionnement est électromagnétique. Si on souhaite s’en procurer, il y a quelques précautions à prendre. Il faut privilégier les dermographes modernes qui porte le marquage CE. C’est de cette manière que vous vous assurerez que l’appareil suit les normes imposées par l’Union Européenne, surtout si vous comptez faire un usage professionnel avec. Puis, pour choisir parmi les nombreux types proposés par les vendeurs, il vous faut celui qui correspond exactement à vos compétences. Si vous êtes débutant, n’achetez que les appareils pour débutant. Il est fortement conseillé de n’acheter qu’un dermographe professionnel couvert par une garantie. C’est un investissement assez lourd. Il est préférable aussi d’acheter votre appareil chez un dermopigmentiste qui en fait sa profession. Ainsi, vous obtiendrez un matériel déjà testé et vous bénéficieriez de conseils techniques.

Prendre les précautions nécessaires après la pigmentation

C’est cliché, mais il le faut, le premier conseil à donner est de toujours prendre l’avis d’un médecin, surtout si vous avez des problèmes de santé ou si vous suivez un traitement. Il est préférable de ne pas prendre de l’aspirine ou des anti-inflammatoires pendant environ une semaine avant et après la dermopigmentation. Si non, il y a des risques pour un hématome. Aussi, veuillez différer la dermopigmentation dans le cas où il y avait une lésion de peau ou une irritation. Si le sujet a eu des antécédents d’herpès, il faut prendre un traitement spécial par voie orale avant d’appliquer une pigmentation sur les lèvres.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !