Quels sont les actifs utilisés en cosmétique ?


La composition des produits de beauté est de plus en plus réglementée pour arriver à des compositions plus courtes et à base de matières premières plus saines pour la santé et pour la peau.

En France, c’est la législation européenne (CE) n°1223/2009 qui s’applique dans le domaine de la beauté et de la cosmétique. Ce dispositif européen entré en vigueur le 11 juillet 2013 est régulièrement complété par de nouveaux textes qui sont tous consultables sur le site de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

Qu’est-ce qu’un principe actif ?

Le terme est défini de façon officielle dans le texte de loi. Le principe actif est « une substance ou un mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (l’épiderme, les systèmes pileux et capillaire, les ongles, les lèvres et les organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles ».

De l’importance de leur choix

De nombreux ingrédients ou matières premières aux principes actifs différents sont utilisés par les laboratoires spécialisés ès formulation de produits et de parfums tels que sophim pour répondre aux demandes des marques et des consommateurs.

Selon son ou ses propriétés, un actif peut s’évérer hydratant, nourrissant, tonifiant, anti-oxydant, apaisant, cicatrisant, régénérant, purifiant, etc.

Ce sont également la qualité et la concentration des actifs choisis qui donnent aux produits cosmétiques leur-s propriété-s et l’efficacité pour lesquels ils sont achetés par les consommateurs.

Vers plus de naturalité

Parce que la législation tend à éliminer progressivement les molécules qui peuvent avoir une incidence sur la peau mais aussi à terme celles qui peuvent se révéler être des perturbateurs endocriniens, les marques et les laboratoires optent pour une simplification des compositions des produits. En effet, les listes d’ingrédients commencent à se raccourcir et des matières premières de plus en plus naturelles voire bio sont introduites depuis plusieurs années dans la formulation en matière de cosmétique.

Une démarche de plus en plus éco-responsable

Parce qu’aujourd’hui le consommateur a accès à une information pléthorique et que les enjeux environnementaux sont au cœur de l’actualité et des préoccupations, les marques, les fabricants et formulateurs de produits cosmétiques cherchent et proposent des solutions qui répondent à ces nouvelles attentes. Pour ce faire, ils peuvent privilégier un circuit court entre la culture des plantes et leur transformation, rechercher de nouveaux ingrédients d’origine naturelle pour remplacer des molécules chimiques, privilégier des plantes qui ont un impact environnemental peu élevé, préférer des huiles végétales à des huiles minérales ou transformées, etc.

Le changement qui s’opère depuis quelques années dans le domaine de la cosmétique pour plus de naturalité est doublement vertueux : pour la peau et pour un avenir plus durable.

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !