Le parfum, un univers qui se décline aussi au masculin


De tout temps, le parfum a toujours fasciné. Produit de luxe avant les guerres du XXe siècle qui s’est démocratisé avec l’avènement des eaux de toilettes, il parfum est passé du statut élitiste réservé aux grands de ce monde à celui d’un produit de consommation courante que l’on peut même trouver dans les rayons des supermarchés.

Ses grandes périodes

En matière d’étymologique, le mot parfum est composé du préfixe latin « per » qui veut dire à travers et du verbe « fumare », qui signifie fumer. Au sens général, on considère qu’il s’agit d’une odeur agréable qui se dégage d’un corps ou d’une substance et « qui se répand dans un espace comme de la fumée.

Dans l’Antiquité, les Egyptiens et les Grecs brûlaient des plantes en l’honneur des dieux dont des essences aromatiques se dégageaient. Alors que ses vertus sont supposées sacrées et guérisseuses, le parfum s’immisce pourtant l’univers de la beauté.

A partir du Moyen-Age, le parfum doit son développement avec les épices en provenance du commerce des matières premières d’Orient. Plantes et essences sont considérés comme ayant aussi le pouvoir de protéger des épidémies qui sévissent.

A l’époque de la Renaissance, les navigateurs ramènent de nouvelles matières premières parfumées d’Amérique et d’Inde. C’est aussi la période où les cours royales se passionnent pour le parfum, avec la reine Catherine de Médicis. Les professionnels du parfum quittent peu à peu l’Italie pour venir s’installer à Grasse dans le sud du la France.

Au siècle des Lumières, lors du règne de Louis XIV, on se parfume notamment pour masquer les odeurs.

Avec le large développement de l’hygiène, les parfums s’allègent et gagnent en subtilité. C’est pendant le règne de Louis XVI que les premières eaux de Cologne sont élaborées.

L’avènement des parfums pour les hommes

Après s’être parfumés pour masquer les odeurs corporelles avec des parfums très capiteux, au XXe siècle, les hommes optaient plutôt pour des Eaux de Cologne.

Les premières eaux de toilette sont apparues dans les années 1930 avec « Pour un Homme » de Caron et « Dunhill for Men » de Dunhill. Ce n’est qu’à partir de la fin des années 60 que de véritables fragrances pour les hommes ont vu le jour. Aujourd’hui, la création des parfums masculins rivalise en nombre avec les nouveaux parfums pour les femmes.

La tendance des parfums pour les hommes

A l’instar des parfums féminins, ceux dédiés aux hommes sont variés et s’adaptent à tous les goûts. Les agrumes sont beaucoup utilisés, conférant ainsi au parfum une touche de fraicheur, mais également acidulée et fruitée. Pour des senteurs plus puissantes, les parfumeurs emploient dans la composition des ingrédients comme le cèdre, le cuir ou les notes animales.

Le parfums masculins « tendance » en 2018

Au palmarès des « jus » masculins de l’année se retrouvent les grands noms tels que Thierry Mugler avec Alien Man, Paco Rabanne et 1 million, Dior et son indémodable Eau Sauvage qui évoque les eaux de Cologne d’antan et dont la composition a été récemment revisitée, Loris Azzaro avec Wanted By Night et Azzaro pour Homme, Viktor & Rolf et Spicebomb, Kenzo Homme, Diesel et Only The Brave, Armani Code Homme et Yves Saint-Laurent avec Y Men.

Le parfum fait bien partie intégrante de l’univers de l’homme au quotidien. Son choix est souvent révélateur de sa personnalité et si certains aiment à en changer d’autres y sont fidèles toute leur vie ou presque !

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !