La beauté… naturelle ou retouchée, on en parle ?



Aujourd’hui, 95 % des personnes qui consultent un chirurgien plastique – esthétique – spécialiste de la chirurgie réparatrice (les titres sont multiples et variés), le font parce que « fondamentalement » quelque chose les dérange (et c’est même souvent plusieurs).
Les médecins / chirurgiens esthétique tels contacter un chirurgien plasticien doivent être à même d’accompagner les patientes en fonction de leurs demandes et y répondre en évaluant le bien fondé des demandes avec une dimension « éthique ».
La 4ème édition du congrès international F.A.C.E. 2 f@ce se tenait à Cannes les 12 et 13 septembre 2014 et les communications faites sur le sujet ainsi que la session destinée au grand public ont abordé les avancées en matière de chirurgie et de médecine esthétiques. Les professeurs et docteurs ès matière présents ont insisté à l’unisson sur le fait qu’il fallait être capable de dire « non » à une demande non justifiée, non sans souligner que de plus en plus, les femmes et les hommes prenaient soin d’eux : alimentation, activité physique, recours plus fréquent à des produits de beauté, partage des astuces beauté, avant d’envisager de passer à des méthodes plus « invasives » telles que des injections voire de la chirurgie.
Avant de recourir à l’une ou l’autre des pratiques, il est conseillé aux futures patientes de se renseigner, de prendre le temps de choisir son chirurgien pour être certaine du résultat final et ne pas être déçue.

Plusieurs articles sont à suivre sur le sujet pour vous présenter les différents points de vue des spécialistes rencontrés à Cannes.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !